CAI’MON: un Eden preserve au milieu d’une nature luxuriante

NB: Vì tôn trọng tác giả, BBT không sửa gì cả nhưng đăng theo bản chính được gởi tới

 Posee au coeur d’un ecrin de verdure d’un vert eclatant, la paisible paroisse de Cai’mon vit au rythme du tintement de ses cloches.

4h30: les premiers “Ding, Dong” resonnent dans la nuit encore noire et font office de reveil pour les milliers de paroissiens qui vivent aux alentours. Cai’mon est l’un des villages catholiques les plus dynamiques du district de Ben Tre. Tous les matins, les fideles sont nombreux a se presser aux portes de l’eglise pour assister a la messe. Chacun entonne avec ferveur et enthousiasme les chants religieux vietnamiens si beaux a ecouter… Un agreable moment de recueillement et de repit pour toutes ces familles qui iront ensuite travailler durement dans leurs jardins.

       A Cai’mon, on est horticulteur de pere en fils. Tous les enfants apprennent des leur plus jeune age a reconnaitre les differents arbres selon leurs feuilles et selon leurs fruits;

car les habitants de cette partie du Delta du Mekong ont recu un cadeau precieux de la part de Dame Nature: des arbres fruitiers qui poussent par millions sur les sols humides et fertiles de la region.

Toute l’economie locale repose sur le commerce de ces fruits: Durian, Mangoustan, Ramboutan, Longane… autant de fruits aux noms exotiques que l’on ne peut acheter que rarement dans les pays occidentaux.

Les habitants de Cai’mon, conscients de la chance d’avoir cette richesse naturelle sur leur sol, travaillent sans relache pour entretenir les plantations. Tous sont fiers  de leurs jardins qui font la renommee de leur district.

      L’eau est omnipresente a Cai’mon, Delta du Mekong oblige…

Cerne par de multiples canaux, affluents directs du grand fleuve, le village beneficie d’un systeme d’irrigation naturel plutot efficace.

Pour decouvrir Cai’mon et ses paysages epoustouflants, rien de tel que de partir a velo sur les petits chemins alentours. Toutes les maisons sont ouvertes vers l’exterieur, car les habitants aiment vivre dehors. Ils accueillent souvent avec plaisir les visiteurs chez eux, un grand sourire aux levres, pour leur offrir de l’eau de noix de coco fraiche, directement issue du fruit et que l’on boit a la paille.

(Entre le coca-cola vietnamien, les poissions seches, les gateaux de riz, les bonbons a la noix de coco, les glaces au Durian… le depaysement gustatif est lui aussi garanti.)

     Vivre a Cai’mon selon les us et coutumes vietnamiennes est une experience hors du commun, une aventure enrichissante et un retour aux vraies valeurs, bien loin de nos preoccupations occidentales… C’est surtout un excellent moyen de sortir des sentiers battus et des circuits touristiques traditionnels pour decouvrir autrement une culture tres differente de la notre, celle des Vietnamiens du Sud.

                                                                     Anais Choteau, journaliste