Retour aux sources

 

Je quitte le Viet Nam, Ben tre, Cai Mon, Cai Bong il y a 45 ans, En France, je deviens professeur de Francais puis d’Anglais.

 

Depuis le mois de Septembre 1975, je donne mon temps privé aux Réfugiés asiatiques dans le département de la Moselle en créant l’Association France Asiatique, en 1982, à ceux des Pyrénées Orientales avec l’Assocition France Asie, done, l’une a 30 ans, l’autre 24 ans.

 

Ensuite, j’accepte des missions pour le comple du Haut Commissariat des Nations Unites pour les Réfugiés, (UNHCR), je travaille dans les camps de Réfugiés en Asie du Sud-Est.

 

Puis, en 1991, je travaille pendant 4 ans au Vietnam en tant que Spécialiste de l’Information pour le Programme de L’Union Européenne…

 

En 2005, pour la première fois, je décide de revenir à Ben Tre pour une visite privée, je cherche à revoir mes amis, ma famille, mon village natal, après tant d’années d’absence. Je souhaite de connaitre mieux mon orgine, la Terre et Rivières de mes ancêtres. C’est alors que je rencontre par hasard le Père Joseph Thich de la Paroisse de Cai Mon.

 

De retour en France, je commence à écrie sur cette région comme un travail initiatique. Je garde mes contacts avec le Père Joseph.. Peut-être va-t-il me donner d’autres éclairages sur mes recherches.

 

Merci Père Joseph pour votre accueil si chaleureux, votre dynamisme pour sauvegarder le patrimoine culturel de Cai Mon, berceau de la langue Francaise et du Catholicisme.

 

Thật Pell à Perpignan – France.